20 000 organismes de formation certifiés ou engagés dans la démarche Qualiopi (webinaire CFS+)

3135746434.jpg

A six mois de l’échéance, la démarche qualité Qualiopi accélère son rythme de déploiement. Selon la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle) invitée à dresser un bilan d’étape lors d’un webinaire organisé par le cabinet conseil CFS+ le 24 juin, 20 000 prestataires de formation sont certifiés ou engagés dans le process de certification. La dynamique se confirme mais il ne faut plus tarder.

Il reste six mois aux prestataires de formation désireux de mobiliser des fonds publics ou mutualisés pour se mettre en conformité avec la nouvelle démarche Qualiopi. Levier d’amélioration continue et de lisibilité du marché de la formation, la certification Qualiopi née de la réforme de 2018 s’installe progressivement dans le paysage. « Selon nos chiffres arrêtés au 15 juin, 10 712 organismes de formation étaient certifiés et 9 331 en cours de certification. Une dynamique s’est installée », commente Stéphane Rémy, sous-directeur aux politiques de formation et du contrôle à la DGEFP lors d’un webinaire organisé par le cabinet conseil CFS+ le 24 juin. En tout, 20 000 opérateurs sont donc entrés dans la démarche.

L’échéance maintenue au 1er janvier 2022

Ils n’étaient que 12 000 dont 7 500 certifiés Qualiopi fin décembre 2020. On craignait alors un goulot d’étranglement. Aujourd’hui, la DGEFP se montre optimiste et n’envisage pas de nouveau report. « Il faut se renseigner, se préparer et comparer les offres des certificateurs. Aujourd’hui, ils sont 29 à être accrédités par le Cofrac. » Les CFA, de leur côté, n’ont pas bénéficié de report, leur échéance  reste celle initialement fixée au 1er janvier 2022. Pour appréhender les attendus de Qualiopi et évaluer le chemin à parcourir, le ministère du Travail met à disposition sur son site un guide de lecture mis régulièrement à jour pour tenir compte des retours d’expérience et une foire aux questions.

Qualiopi, une certification de processus

La DGEFP a tenu à rappeler l’esprit de la démarche qualité. « Qualiopi ne certifie pas la qualité de l’action de formation mais la qualité des processus de sa délivrance. Le contrôle du service fait et de la qualité des actions de formation de la part des financeurs se poursuit donc », précise Stéphane Rémy. Au 1er janvier 2022 la liste publique des organismes de formation renseignera l’obtention de la certification Qualiopi et les financeurs disposeront d’un accès spécifique.

Une marque soumise à une charte d’usage

Autre point de vigilance relevé par la DGEFP, l’utilisation de la marque Qualiopi, propriété de l’Etat est soumise à une charte d’usage à consulter sur le site du ministère du Travail (téléchargeable ci-dessous). Impossible ainsi d’associer Qualiopi à un nom de domaine ou à une action de formation. Des contrôles peuvent intervenir. « Il faut garder à l’esprit l’objectif de lisibilité et de transparence porté par la démarche Qualiopi », insiste Stéphane Rémy. Les CFA, de leur côté, n’ont pas bénéficié de report, leur échéance  reste celle initialement fixée au 1er janvier 2022.